Comment durcir un matelas ?

Au fil du temps, le matelas perd en soutien et fermeté.

Si le dormeur sent qu’il s’enfonce dans son matelas à chaque changement de position de sommeil c’est qu’il est devenu trop mou.

 

Mon matelas a-t-il un impact sur mon sommeil ?

mon matelas a-t-il un impact sur mon sommeil ?

Chaque dormeur passe près de 1/3 de son temps dans son lit pour s’accorder du repos et permettre au corps et à l’esprit de s’apaiser.

Si le confort du matelas n’est pas optimal, des douleurs apparaissent provoquant des troubles du sommeil. Au réveil, le dormeur peut ressentir des maux de dos. Cela peut également déstabiliser sa concentration et augmenter son irritabilité.

Une étude a démontré une réduction du stress et une bonne qualité de sommeil chez les personnes dormant sur un nouveau matelas. On a une baisse de considérable des micros- réveils dans la nuit.
Le sommeil est plus récupérateur puisque le dormeur profite d’une fermeté adaptée.

Cette étude démontre bien le lien direct entre le matelas et le sommeil.

 

Pourquoi est-il déconseillé de choisir un matelas trop mou ?

Si le matelas manque de densité et n’est pas adapté à la morphologie et au poids du dormeur, il n’est pas conseillé de dormir dessus. Cela risque de provoquer des douleurs au fil du temps.

La colonne vertébrale n’est plus correctement alignée. On parle de l’effet hamac.

Le dormeur se sentira limité en termes de mouvements. Il fera plus d’efforts et bougera plus durant son sommeil.
Le corps ne parvient pas réellement à récupérer. Elles ont plus tendance à transpirer. En effet, il existe plusieurs types de matelas tel que le matelas en mousse ou celui en mousse à mémoire de forme, qui enveloppent le dormeur et favorise la conservation de la chaleur et l’humidité.

Le test de la cuvette

Si vous sentez un petit espace entre le matelas et votre corps lorsque vous êtes allongés, nul doute votre matelas est trop mou.
Cela peut être dû à une déformation liée à l’usure. Pour en être sûr, le dormeur peut faire le test de la cuvette soit s’allonger sur son lit et placer une main entre ses reins et le matelas. S’il y a un espace à ce niveau, il faut envisager de remplacer son matelas ou de le durcir.

Le test du coude

Le dormeur peut également tester la fermeté du matelas à l’aide de son coude. En s’allongeant sur le côté, le coude placé verticalement dans le matelas. Si son coude semble s’enfoncer dans le matelas, c’est qu’il est trop mou.

 

Les différentes manières de durcir son matelas

Si le matelas est trop mou, il existe différentes astuces pour le raffermir et mieux dormir. Malgré l’épaisseur du matelas, il n’est pas impossible qu’il s’affaisse au fil du temps. Qu’il s’agisse d’un matelas ne latex, d’un matelas à mémoire de forme ou d’un matelas à ressorts, l’ajout d’une couche supplémentaire permet d’obtenir un meilleur soutien.

Utiliser un surmatelas.

Utiliser un sur matelas

Pour durcir le couchage du dormeur, il n’est pas recommandé de choisir un surmatelas souple ou enveloppant car il serait encore plus mou qu’il ne l’est déjà. Pour avoir l’effet d’un matelas ferme, il faut s’orienter vers un surmatelas ferme.

Le surmatelas durcit le couchage et permet de gagner en hygiène. Il est conçu pour favoriser l’aération, permettant ainsi au couchage d’évacuer la transpiration nocturne du dormeur. Il peut s’accompagner d’un protège-matelas à sa surface.

Pour un matelas de qualité et un confort optimal, nous recommandons un surmatelas en latex naturel puisque cette technologie également utilisée dans l’âme du matelas, va maintenir le dos du dormeur.
Il bénéficiera donc d’un excellent maintien tout en offrant un accueil moelleux en surface.

Sur un matelas à mémoire de forme, il n’est pas nécessaire de rajouter un surmatelas puisqu’il dispose des mêmes caractéristiques de confort qu’un surmatelas.
Néanmoins, il devient utile de prendre un surmatelas si le dormeur présente des problèmes de santé ou si le matelas s’affaisse.

Si le dormeur possède un matelas à ressorts ou ressorts ensachés, il est conseillé de prendre un surmatelas en mousse à mémoire de forme. Cette matière va épouser les courbes du corps.

Adopter un sommier spécial

En fonction du type de matelas choisi, remplacer le sommier pour un autre plus ferme peut également être une solution efficace. Dans l’idéal, il faudrait opter pour un sommier tapissier ou un sommier à lattes rigides pour gagner en fermeté et durcir votre couchage.

Cependant, cela n’a aucun effet si votre matelas est déjà trop usé. On recommande vivement de choisir le sommier adapté à votre matelas en fonction de la fermeté ou de la souplesse de ce dernier.

En achetant une nouvelle literie, le dormeur s’offre un confort optimal et des nuits paisibles pour les 10 prochaines années.

 

Nos conseils pour durcir un matelas

Une fois que le dormeur ressent les symptômes d’un lit qui devient trop mou, il est important de réagir assez rapidement pour ne pas laisser le matelas s’affaisser. Il faut penser à vérifier souvent l’état du matelas avec plusieurs test comme celui du coude ou encore celui de la cuvette.
Il est fortement conseillé de se diriger vers des fabricants de literie qui peuvent répondre précisément à vos attentes en termes de literie. Il y a une réelle prise en charge de vos besoins car nous le savons : c’est grâce à une bonne nuit que l’on passe une bonne journée.

Pour conclure, nous avons mis en lumière 3 points importants à retenir pour durcir son matelas :

  • L’ajout d’un surmatelas au soutien ferme pour raffermir un matelas trop moelleux.

  • Choisir un sommier plus adapté en fonction du matelas choisit pour équilibrer le maintien.

La qualité du matelas agit directement sur le sommeil.

Et voilà, vous savez désormais comment durcir un matelas pour continuer à passer d’agréables nuits.

Rester dans sa chambre ne sera plus synonyme de maux de dos mais de gros dodo.

Une question ?
  • Par téléphone
    03 20 36 24 06
  • Par mail
    bonjour@bonnuit-matelas.fr
  • Par chat
    Chattez en live avec notre équipe